Qu’est-ce qui différencie le SIREN et le SIRET ?

Tout entrepreneur français a des notions sur le SIRET et le SIREN, car ce sont des outils pour la création d’entreprise. Cependant, il se peut qu’il y ait quelques confusions, surtout pour les débutants en entrepreneuriat. Avant d’établir les différences entre ces deux notions, quelle est la définition du SIREN et du SIRET ?

Notion de SIREN

Il est défini comme le Système d’Identification du Répertoire des Entreprises et représente l’identité numérique de la compagnie. Pour en voir plus, c’est un numéro délivré par l’INSEE et est unique et composé de 9 chiffres. Cet ensemble de chiffres est délivré à la création de la firme et n’est disponible qu’en version unique. Le SIREN doit être apposé sur tous documents officiels, comme les tickets, les reçus et les mentions légales. Sa suppression est effective et possible, lorsque les fondateurs sont décédés ou que l’entreprise est dissoute.

Notion de SIRET

Ce sigle peut être défini comme le Système d’Identification du Répertoire des Établissements et est à l’usage des entreprises qui disposent de plusieurs filiales. C’est un numéro de 14 chiffres toujours délivré par la même compagnie qui délivre le SIREN. Ces 14 chiffres sont les 9 du SIRET plus 5 du numéro interne de classement. Le SIRET permet de mettre une identité sur les endroits où résident les différentes filiales de la firme. Son obtention est presque identique à celle du SIRET et figure aussi sur les documents officiels de l’entreprise.

Les différences entre le SIREN et le SIRET

La différence de ces deux notions fondamentales aux entreprises ne se trouve pas uniquement dans leur définition, mais aussi dans le nombre de ceux-ci. En effet, si le SIREN est unique, le SIRET quant à lui est multiple suivant les filiales de l’entreprise. Par ailleurs, le numéro SIRET et SIREN est nécessaire sur tous documents officiels, mais le premier l’est surtout sur les chiffres de paie des salariés. En dehors de cela, le numéro SIRET peut changer dans le cas d’un déménagement, mais pas le SIREN qui ne change qu’en cas de décès ou de dissolution de l’entreprise.