Trois moyens d’arrêter de fumer

S’il y a une vérité qu’il n’est plus à prouver, c’est que les mauvaises habitudes ont la vie dure. De fait, les fumeurs se retrouvent quelquefois à court d’idées afin de se passer du tabac. À cet effet, voici trois moyens pour se débarrasser de la cigarette.

Les médicaments

Il y a quelques années, les comprimés tels que le Champix avaient la côte. Puis, des rumeurs ont fait état de ce qu’il ne soit pas le meilleur moyen pour se départir d’une obsession. En effet, il ce médicament a été accusé d’être la raison d’une augmentation de dépression et de suicide. Résultat, peu de personnes acceptent encore de se tourner vers cette solution. Pourtant, ces rumeurs ont été réfutées quelques temps après grâce à une étude. Étude qui a démontré que plus de 10 % des fumeurs risquent une dépression quand ils se décident à arrêter la cigarette. Autrement dit, vous avez toujours l’opportunité de vous tourner vers le Champix. Son rôle est de diminuer la sensation de manque chez le sevré. Ainsi, votre consommation quotidienne baisse et votre sevrage devient plus facile. Il est à noter qu’il y a plusieurs autres recours médicamenteux vers lesquels vous tourner si le Champix. En guise d’exemple, on peut parler du Zyban.

L’e-cigarette

Considéré comme un moyen thérapeutique d’arrêter la cigarette traditionnelle, l’e-cigarette permet au sevré de continuer dans ses habitudes, mais de diminuer la dose qu’il ingère par jour. Il est à noter également que l’e-cigarette ne comporte aucune des substances cancérigènes qui rendent le tabac dangereux pour l’organisme humain. En outre, l’e-cigare fonctionne avec du CBD. Ce dernier, provenant d’une plante, a des effets bienfaisants sur le corps.

Les substituts

Ce qui fait peur avec le tabac, c’est les substances cancérigènes que comporte la fumée recrachée. Ainsi, les substituts sont utilisés pour apporter le taux de nicotine dont l’organisme a besoin tout en le protégeant contre les risques encourus. De fait, il est souvent question d’utiliser des patchs. Ces derniers, placés directement sur la peau, permettent de diffuser en continu (selon sa durée d’action) de la nicotine dans le corps de l’utilisateur. Mais il est conseillé d’user de compléments sucrés (gommes ou pastilles) pour calmer l’envie de fumer.